23732513 10214725731046592 219170872 o

Amitié, plage, temples et ... hôpitaux

La Thaïlande n'était pas prévu à notre itinéraire. La raison était que nous l'avions déjà visitée il y a quelques années avant d'avoir les enfants. Mais voilà, suite à notre mésaventure au Viet-Nâm nous avions besoin d'une destination réconfortante et proche pour nous replacer. Par le passé, nous avions toujours considéré Bangkok comme "la maison" au cours des mois de voyages en Asie du Sud-Est, car c'est toujours là que l'on se retrouvait, après avoir fini de visiter un pays. Ce fut donc notre premier choix une fois arrivé à l'aéroport d'Hanoï et nous avons acheté des billets pour la journée même. Nous étions aussi heureux d'y retourner, comme un petit "pélerinage" de nos premières années de "backpakers".

Alors juste avant d'embarquer dans l'avion, nous avons réservé un hôtel pour 4 nuits à quelques rues de la fameuse Khao San road, dans le quartier touristique de Bangkok. Nous nous donnions quelques jours pour nous reposer et penser à ce que nous voulions faire dans ce nouveau pays, car nous avions plus de 3 semaines à notre disposition avant de nous rendre à Bali. Mais comme la Vie fait parfois bien les choses, nous nous sommes souvenus qu'une famille qui habite proche de chez nous et qui est partie presque en même temps que nous devait aussi se trouver en Thaïlande. Après vérification sur leur page FB nous avons constaté qu'ils étaient aussi à Bangkok, alors nous les avons bien-sûr contacté pour essayer de nous rencontrer. Quelques échanges de courriels plus tard, nous avons convenu de nous voir dans les prochains jours, mais finalement c'est par "hasard" que nous nous sommes croisés dans la rue et que nous avons eu la joie de faire la connaissance de la merveilleuse famille Laperle.

Après un souper au cours duquel nous avons pu nous raconter nos aventures réciproques, nous avons eu l'occasion de partir avec eux 2 jours plus tard sur l'île de Koh Chang, pour un séjour d'une semaine à la mer, à White Sand Beach. Là nous attendait également un couple de leurs amis, Jean-Yves et Marie-Anne qui avait eu la gentillesse d'organiser la réservation des bungalows et que nous avons eu le plaisir de cotoyer pendant tout notre séjour.

23584608 1620062908055378 176271407 n                        

Une semaine de rêve à Koh Chang...sauf...

Pour nous rendre sur l'ïle de Koh Chang, nous avions réservé un minibus pour les 7 heures de route à faire depuis Bangkok. Nous étions supposés arriver un jour plus tôt que la famille Laperle, mais au moment d'aller chercher d'autres clients qui devaient embarquer, nous avons eu la belle surprise de constater qu'ils avaient devancé d'une journée leur départ et que nous allions voyager ensemble, ce qui faisait tout de suite passer le trajet beaucoup plus vite. 

Nous sommes arrivés en début d'après-midi et nous étions vraiment heureux de découvrir cette île à la végétation luxuriante et surtout de voir que notre bungalow était quasiment au bord de la plage, à 30 mètres de la mer. C'était tout à fait ce que nous souhaitions. À peine débarqué du minibus, nous avons enfiler nos maillots et sauté dans l'eau

Img 9832

Img 9835

De bien beaux moments de joie et de spontanéité partagées pendant ces quelques jours de plage.

23467477 424337447969434 2085175907407445680 o

23415626 424337521302760 4628167312875959692 o

23331430 424337517969427 6342807489703530103 o

23476406 10155879458524532 1839477941 n

 

Oui mais voilà, après 5 belles journées au cours desquelles nous avions vraiment décroché de nos difficultés du Viet-Nam, un nouvel imprévu nous attendait durant la nuit, que nous n'aurions jamais imaginé... Et oui, notre beau Loïc nous a fait une crise d'épilepsie dans son sommeil de 2 minutes, avec convulsion qui nous a prit totalement au dépourvu, car il ne nous en avait jamais fait avant le voyage. Nous l'avons bien-sûr sécurisé et cela lui a prit 5 bonnes minutes pour retrouver un peu ses esprits. Le lendemain matin nous appelions nos assurances pour les informer et leur demander conseil. Nous sommes allés consulter une petite clinique sur l'île, mais en dehors de vérifier ses signes vitaux ils ne pouvaient rien faire de plus. Comme nous retournions sur Bangkok dans les prochaines 48h, nous avons convenu d'attendre pour nous rendre à un des hôpitaux internationnal de cette ville qui ont très bonne réputation. Bien que les deux journées restantes Loïc n'a pas fait de crises, nous étions plus moroses et l'inquiétude nous empêchait de profiter pleinement des 2 jours qu'il nous restait. Nous nous questionnions aussi sur la tournure qu'allait prendre notre voyage et la décision que nous allions devoir prendre. Heureusement la présence de nos amis étaient vraiment réconfortantes et on s'est senti tellement supporté dans cette épreuve, nous leur sommes très reconnaissants.

La beauté de la nature nous apportait aussi par moment, à sa façon, un baume et nous apaisait.

Img 9842

 

Img 9827

Tant de belles journées rythmées par des heures de  plaisir à jouer dans le sable et la mer. Les garçons étaient vraiment heureux d'avoir 4 nouvelles amies avec qui jouer, car depuis que nous étions partis ils n'avaient pas vraiment eu l'occasion de socialiser autant avec d'autres enfants. De notre coté, nous étions aussi enchanter de pouvoir échanger avec Carolyne et Patrick, ainsi que Jean-Yves et Marie-Anne, car les enfants s'occupaient bien entre eux et nous avions du temps pour nous. 

Img 3167

Bien sûr, chaque matin après le déjeuner, un temps était consacré à l'école, mais dans un tel contexte cela se faisait tout naturellement, avant d'aller profiter de la plage.

La classe Prince - Laperle, pour une semaine...

Img 3131

À chaque soir nous partageions un délicieux souper au restaurant favori de Jean-Yves et Marie-Anne, qui eux passent plusieurs mois par année sur l'île et connaissent à peu près tout le monde. 

23602017 1620062904722045 2055310033 n

23602196 1620062938055375 509358233 n

Cette construction de sable des enfants fut assez prémonitoire avant notre départ pour Bali, 10 jours plus tard...des fois la Vie t'envoie des signes qu'on ne reconnait pas toujours ;) 

Img 9849 2

Img 9837 2

Img 9851

Bangkok - 14 jours de "transit"

Nous n'aurions jamais imaginé passer autant de temps à Bangkok, après les 4 journées que nous avions déjà faites un peu plus tôt. À peine revenu de l'île de Koh Chang, nous nous sommes rendus le soir même à l'hôpital Bumrungrad dans l'espoir de voir un Neurologue. Là, nous avons été vraiment impressionné par la rapidité et la qualité des services. En une heure nous nous étions enregistrés et avions rencontré un neuro-pédiatre qui nous cédulait un e.e.g. (électro encéphalogramme) 2 jours plus tard. Nous sommes donc retournés à l'hôpital pour l'examen qui s'est bien déroulé et avons pu revoir le soir même le médecin pour les résultats. Celui-ci nous a mentionné que l'e.e.g. avait révélé une petite activité cérébrale anormale chez Loïc qui pouvait laisser penser à la présence d'une zone propice à l'épilepsie. Cependant, il nous a annoncé qu'il y avait 50 à 60% de chance qu'il refasse une crise dans les deux ans. Après discussion avec lui, nous avons convenu qu'il était raisonnable de poursuivre le voyage, mais en privilégiant des séjours plus longs à une même place. Nous avons donc convenu de prendre cela relax avant d'aller à Bali et nous avons réservé 1 semaine complète dans un hôtel avec piscine à Bangkok. Nous nous sommes dit que Loïc pourrait ainsi se reposer et être davantage disponible pour notre séjour sur l'île indonésienne.

Img 3359

Img 3363

Les journées se sont donc déroulées entre petite visite de temples, musées, centre commercial, zoo de Bangkok et piscine de l'hôtel. Pendant toute cette période Loïc n'a pas fait de nouvelle crise, alors nous pensions qu'il allait être correct pour poursuivre. C'est Gaël qui nous a fait une autre petite surprise la veille du vol pour Bali... A 22h, il a commencé à mal respirer pendant son sommeil et comme cela ne passait pas, Julie s'est rendu (encore) à l'hôpital ou il a reçu un traitement d'inhalothérapie...Et oui, le petit Ninja avait probablement avalé trop d'eau de piscine à force de faire le zouave sous les jets d'eau... Du coup Julie est revenu à 1h du matin et il fallait partir à 6h pour notre vol pour Bali, qu'on avait quand même décidé de prendre, malgré le réveil du volcan trois jours auparavant. Comme celui-ci bougeait régulièrement depuis le mois d'août, nous nous sommes pas inquiétez outre mesure...mais ça c'est une autre histoire que vous pourrez lire sur le "petit" billet sur Bali.

Mais place à quelques petites photos de notre séjour à Bangkok au cours duquel nous avons quand même eu de belles journées.

Nous avons eu plaisir à retrouver les petits rues dans lesquelles nous nous étions si souvent promenés 14 ans auparavant et nous en avons profité pour passer 4 nuits dans la Guesthouse qui nous avait accueilli à cette époque et qui n'avait quasiment pas changé. 

Img 3015 2

 

Gaël était bien impressionné d'apprendre qu'il y avait un roi en Thailande, il nous posait pleins de questions sur la famille royale et s'exclamait à chaque fois qu'il voyait une photo du souverain (normal pour un Prince ;) )

Img 3180

Img 3198

 

Après une semaine à Bali nous avons quitté plus tôt que prévu l'île à cause de la situation liée au volcan et nous sommes donc revenus à Bangkok pour quelques jours, pour voir également comment allait se dérouler la convalescence de Loïc, suite à son parasite intestinal qu'il avait attrapé quelques jours plus tôt et qui l'avait rendu bien malade pendant 4 jours. Nous envisagions de nous rendre quand même en Australie, car nous savions que nous aurions pu avoir de bons soins là-bas pour finaliser le traitement, mais le fait que notre grand nous a fait une deuxième crise d'épilepsie dans la nuit du 4 décembre, cela a été le signal pour nous de rentrer pour traiter cette nouvelle condition de santé, qui nécessitait selon nous un suivi au Québec.

Img 3049

Le lendemain matin, nous avons réussi à trouver un vol pour le Québec pour le 06 décembre et après 20h de voyage, nous sommes arrivés à la maison. Nous suspendons donc l'aventure pour une durée indéterminée, avec l'espoir de repartir dans quelques mois, dès que la situation de Loïc sera stabilisée. C'est sûr que c'est un choc pour nous, car nous en étions qu'au tiers de ce merveilleux projet et il est difficile d'en faire le deuil, mais la santé des enfants sera toujours la priorité.

Img 3201

Img 3211

À chaque jour sa petite ballade pour découvrir les temples, musées et parcs de Bangkok. 

Img 3284

Img 3298

Img 3300 2

 

Une "belle rencontre" dans les modules de jeux...

Img 9868

Ouf ! sauvé...

Img 9863

 

On ne pouvait passer à coté d'une bonne poutine réconfortante au bistro de Bruno Blanchette :)

Img 3326

Img 3330

 

Img 3295

 

Commentaires (1)

MC
  • 1. MC | 22/12/2017
Charmant récit!

Ajouter un commentaire