Journal de bord

Img 9689

Fabuleuse Baie d'Halong

Pour découvrir la fameuse Baie d'Halong, qui est un des site naturel les plus beaux à visiter lors d'un voyage au Vietnam, voir en Asie du Sud-Est,  notre choix s'est arrêté sur une croisière avec excursions de 2 nuits - 3 jours. Nous trouvions que c'était la formule idéale pour prendre le temps d'apprécier l'endroit, tout en profitant de faire de belles activités, comme du kayak, du vélo et de la randonnée. À Hanoï, il y a énormément d'agences et d'hôtels qui proposent toutes sortes de forfaits. Pour notre part, nous pouvons que recommander la petite agence Vega Travel avec qui nous avons fait affaire (nous l'avons découvert par la famille Venceleau que nous suivions). Bateau de 10 à 16 passagers et dont les guides évitent les trajets touristiques traditionnels pour arriver sur les sites avant les foules des gros bateaux, ce qui fut vraiment le cas.

Nous avons réussi à avoir de la place pour un départ deux jours après notre arrivée à Hanoï. Comme nous ne pouvions pas prendre tous nos bagages avec nous, nous avions le choix de soit les laisser à l'agence de voyage, soit à l'hôtel. Comme nous avions réservé deux autres nuits pour notre retour, nous avons fait le "mauvais" choix de les laisser à l'hôtel, comme vous le savez (voir article : le Vietnam on arrête là). Mais c'est une autre histoire...

Donc, le matin du départ de notre excursion, un minibus est venu nous chercher à notre hôtel, ainsi que la douzaine d'autres voyageurs qui allaient être sur le bateau avec nous et nous sommes partis pour un 3h30 de route jusqu'à Halong. Là, notre bateau nous attendait pour la suite de notre voyage. Notre guide qui parlait bien anglais a agrémenté le trajet en nous parlant de son pays et de certaines petites coutumes qui étaient assez drôles, notamment sur tout ce qui entoure le mariage. Nous sommes finalement arrivés à l'heure prévu, soit midi et nous avons tout de suite pu embarquer sur le bateau, sur lequel un délicieux diner nous attendait.

Lire la suite

Img 9446

Hong-Kong - Île de Lantau

Pour cette nouvelle étape de notre aventure, nous avions prévu après le Japon, de passer deux semaines à Hong-Kong et ses environs. Par contre, nous ne souhaitions pas vivre au cœur de la ville et notre choix s'était arrêté sur la petite ville de Discovery Bay, sur l'île de Lantau. Celle-ci est connue pour être le petit coin tranquille et bien nanti des expatriés occidentaux qui vivent et travaillent dans cette région. Pour notre part, nous avions trouvé deux appartements Airbnb pour tout notre séjour qui nous convenaient bien et qui nous offraient en plus une merveilleuse vue sur la baie. Quand nous voulions nous déplacer et rejoindre Hong-Kong ou une autre île, il était possible de le faire avec le service de Ferry pour une vingtaine de minutes de trajet. 

Img 1991 2871

Nos trois premières journées furent toutefois bien tranquilles en terme de visites, car nous avons été malades chacun notre tour pendant ces trois jours. Gaël nous avait parti ça déjà la veille au Japon, en vomissant le soir du départ puis une bonne partie de la nuit. Puis le lendemain, dans l'avion nous menant à Hong-Kong, sous le regard horrifié de certains passagers asiatiques, qui nous auraient surement mis en quarantaine s'ils avaient pu. Par la suite, ce fut le tour de Julie, Alain et Loic, chacun à 24h d'intervalles. Au moins, cela a coïncidé avec la présence d'un typhon pendant ces trois jours, qui nous aurait de toute façon contraint de rester dans notre appartement. Nous avions probablement besoin de nous reposer aussi un peu, après toutes ces semaines assez intensives. Nous avons pu ainsi mieux intégrer ce que nous avons eu la chance de découvrir jusqu'à présent. Pour compléter le volet médical, un petit passage chez le dentiste a également été nécessaire pour papa qui s'est pêté un plombage en mangeant une frite. Heureusement, nous avions 2 semaines de prévues, donc largement le temps de visiter ce que l'on voulait et d'en garder un peu pour la convalescence et pour soigner les petits bobos...  Sinon, il faut l'admettre, une semaine voir 10 jours aurait largement été suffisant. Par contre, nous nous étions dit avant de partir que nous allions cibler certains endroits pour y demeurer plus longtemps, afin de nous imprégner un peu plus de la vie des gens et notre séjour à Discovery Bay nous aura permis cela. 

Il faut dire également que notre arrivée dans ce pays fut un clash pour nous après le Japon. Envolé le savoir vivre et la bienveillance, tout comme le calme dans les lieux publiques. Ici, ça bouscule dans les files d'attentes, les gens parlent fort et les caissières ne te regardent même pas. On n'était plus habitué et un peu nostalgique de la vie japonaise.

Lire la suite

Img 9625

Le Viêt-Nam...on arrête là...

Alors voilà, le Viêt-Nam c'est déjà fini pour nous, après 6 jours passé dans ce si beau pays. Deux journées très dures nous ont fait prendre la décision de ne pas poursuivre l'aventure, car nous n'avions plus l'énergie ni l'envie d'être toujours sur nos gardes, pour ne pas avoir de mauvaises expériences. Quand la confiance est mise à rude épreuve il est difficile de la retrouver. Bien sûr ce que nous allons vous conter sont des évènements bien personnels que nous avons vécu et cela ne veut pas dire que certains ne vivent pas de merveilleux moments dans ce pays, d'ailleurs nous en avons vécu plusieurs, même en peu de temps. Nous connaissons aussi plusieurs familles tourdumondistes qui n'ont pas eu de problèmes particuliers.

Alors voilà, après avoir vécu 3 merveilleuses journées de croisière et d'expéditions à la Baie d'Halong, que nous présenterons bien sûr dans un prochain billet (car c'est l'image que nous voulons garder du Viêt-Nam), nous avons vécu les deux journées les plus difficiles depuis le début de notre voyage, à tel point que nous avons décidé de changer cette partie de notre itinéraire et nous en aller en Thailande. 

Les problèmes ont ainsi débuté à notre retour d'Halong. En effet, lors de nos deux premières journées au Viêt-Nam, nous avons logé dans un hôtel du vieux quartier d'Hanoi, qui est le plus fréquenté par les touristes. Nous avons eu un bon séjour et le personnel était sympatique. Pour notre visite de la baie d'Halong, nous avions réservé un petit voyage organisé avec une agence de voyage qui nous permettait de faire plusieurs activités très intéressantes pendant ces trois jours. Comme il fallait voyager léger, nous avons fait comme la plupart des gens, nous avons demandé à notre hôtel la possibilité de garder une bonne partie de nos bagages pendant notre absence et en contre-partie, nous leur avons réservé deux nuits supplémentaires pour notre retour. Le manager nous a dit qu'il n'y avait pas de problème et que ceux-ci seraient déposés dans un local sécuritaire de l'hôtel. Comme c'est une pratique courante, nous avons fait confiance. Toutefois, nous nous étions quand même assurés de mettre un cadenas à chacune de nos deux valises, par contre le sac à dos de Julie cela n'était pas possible d'en mettre. Nous avions donc réunis ce que nous avions besoin pour quatre pendant trois jours dans mon sac à dos. Ainsi, une fois de retour de notre périple, nous nous sommes fait déposer à notre hôtel et nos bagages nous attendaient dans la même chambre que nous avions séjourné. Par contre, le manager nous a informé qu'il n'avait pas la clé, car celle-ci avait été perdue...mais qu'il en aurait une dans les vings minutes, nous pouvions quand même aller dans notre chambre, car celle-ci était ouverte. Dès que nous sommes entrés et que nous avons vu nos bagages, nous avons tout de suite réalisé qu'un petit sac que nous avions en plus semblait à moitié vide. On y avait mis un petit sac à dos glacière et quelques affaires. Julie est tout de suite descendue pour demander ou était le reste de nos affaires, mais personne ne semblait le savoir. Elle est remontée et a ouvert son sac à dos pour tout de suite s'apercevoir que celui-ci avait été fouillé et qu'il manquait quelques habits. Un horrible sentiment s'est tout de suite emparé de nous. Dans un premier temps, nous avons regardé nos valises et les cadenas étaient bien en place, mais en les ouvrant, nous nous sommes tout de suite aperçu que tout était en désordre et que celles-ci avaient elles aussi été visitées et qu'il manquait plusieurs affaires. Nous avions bien sûr prit avec nous ce qui avait le plus de valeur,comme tout notre électronique, papiers importants et cartes de crédits. mais quand nous avons commencé à faire un premier inventaire, beaucoup de choses nous avaient été volées et certaines avec des valeurs sentimentales. Ainsi, tout nos petits achats du Japon avaient disparus, notamment les petits cadeaux que nous avions achetés aux enfants de nos proches et aux nôtres et surtout le fameux toutou Picatchou de Gaël, que nous avions eu tant de mal à trouver à Tokyo et que nous n'avions pas prit avec nous :(

Picatchou 1

Donc finalement, nos quatre bagages avaient été tranquillement fouillés et nous avons été volé de plusieurs habits de Julie et des garçons (étrangement aucun des miens, ils ne devaient pas être au gout du voleur...), plusieurs choses de notre trousse de soins (pensements, thermomètre, plasters,), quelques médications dont celles contre le mal en altitude de Julie et moi, des produits cosmétiques, la trousse d'école avec tous les crayons, feutres, effaces, etc, les balles des enfants et leur frisbee, le siège auto portatif et encore d'autres petites affaires. Nous sommes bien sûr immédiatement descendu voir le manager de l'hôtel pour lui demander des explications. Celui-ci, avec ses deux employés, nous ont dit qu'ils ne savaient pas ce qui s'était passé, que eux aussi s'était fait voler la veille par un client vietnamien et que c'était probablement lui qui avait fait cela. Quand nous les avons questionné à savoir si nos bagages étaient dans un lieu sécurisé, ils nous ont répondu que oui, mais quand nous sommes montés voir, nous nous sommes aperçus qu'il n'y avait pas de cadenas au local. Ils ont eu l'air surpris et ont baragouiné quelque chose. Comme nous n'obtenions pas de réponses satisfaisantes de leurs part, nous avons demandé qu'ils appellent la police (ce que l'on fait habituellement dans ce genre de cas dans la plupart des pays...). Ils ont accepté et ont également contacté la propriétaire de l'hôtel. Celle-ci nous a rejoint et s'est confondue en excuse et nous a proposé de nous héberger les deux nuits gratuitement. Nous lui avons dit que nous n'avions plus confiance en cet hôtel, mais en même temps c'était déjà le soir et nous ne nous voyions pas quitter les lieux avec les enfants, pour chercher quelque part d'autres ou dormir. Nous avons accepté et attendue la police. Pendant que j'étais dans la chambre avec les enfants, c'est Julie qui est allée rencontrer le policier et là nous avons réalisé que nous étions au Viêt-Nam. Il a commencé à dire à Julie qu'est-ce qui prouvait qu'on nous avait prit ce que nous avions écrit sur la liste que nous avions rédigée (bien sûr il parlait vietnamien et c'est le manager qui traduisait). Finalement, il a nommé qu'il fallait passer au poste de police le lendemain pour faire une déclaration. Nous avons donc fini la soirée bouleversé, en colère,  mais sans que cela paraisse vis-à-vis des enfants pour ne pas les inquiéter. Ils étaient déjà assez déçus de s'être fait voler leurs affaires. Ils nous posaient plusieurs questions pour savoir pourquoi la personne avait fait celà... De notre côté nous avions de gros doute sur l'honnêté du personnel de l'hôtel et nous avions la désagréable impression de se faire mener en bâteau...

Il faut ajouter que ce soir là, nous avions aussi une autre préoccupation, toute aussi importante. En effet, Loïc avait de nouveau ses problèmes de constipation et cela faisait déjà 8 jours qu'il n'avait pas été à selles (malgré sa poudre laxative). Nous avions prévu que si rien ne se produisait d'ici le lendemain, nous n'avions pas le choix d'aller à l'hôpital, car nous devions partir pour quelques jours dans les campagnes vietnamiennes, loin des services de santé. Avant de quitter Hanoi, nous devions absolument régler ces deux choses, soit la déclaration à la police pour essayer de se faire peut-être rembourser par notre assurance et les problèmes de Loïc. (On pourrait ajouter aussi donner notre linge sale à laver, car nous n'avions plus grand chose de propre, mais on ne savait plus trop à qui faire confiance sur le moment). Finalement, nous nous sommes couchés et nous avons heureusement réussi à dormir un peu, car nous étions très fatigués.

Le lendemain matin, Julie est allée faire quelques achats pour compenser ce que nous avions le plus besoin qui nous avait été volé, comme tout ce qui touche aux soins de santé et les affaires pour l'école. Le manager de l'hôtel a proposé d'accompagner Julie au poste de police pour la traduction, mais nous lui avons dit qu'avant cela nous avions à aller à l'hôpital pour Loic, ce que nous avons finalement fait en début d'après-midi. Nous sommes allés à l'hôpital français d'Hanoi et là en 1 heure tout était réglé ! les paperasses administratives pour avoir une consultation, l'attente pour voir une pédiatre, la réception de la médication, et le traitement donné par l'infirmière pour que Loic fasse ce qu'il avait à faire... Nous étions soulagé d'avoir réglé ce premier problème.

Une fois de retour à l'hôtel, Julie est allée comme prévu au poste de police avec le manager et moi je suis resté dans la chambre avec les enfants. C'est pendant l'attente de son retour que j'ai commencé à penser que sous le coup de l'émotion et dans l'empressement de régler nos problèmes, nous n'avions peut-être pas fait la bonne affaire en s'adressant à la police de ce pays, qui est dans les plus corrompue au monde. En Thaïlande il existe la police touristique pour protéger les étrangers, mais pas au Viêt-Nam... Les plus de deux heures de son absence ont été très longues et j'ai commencé à me faire pleins de scénarios. Heureusement, au moment ou je suis descendu à la réception pour savoir s'ils avaient des nouvelles, je l'ai aperçu qui revenait. À l'expression de son visage, j'ai vite compris que cela n'avait pas été facile. Elle a d'abord du compléter un document relatant les faits en anglais, mais à coté de questions écrites en vietnamiens qui lui étaient traduites. Puis, tout ce qu'elle a marqué en anglais a été recopié en vietnamiens sur une feuille semblable qu'elle a dû signer, sans comprendre ce qui était écrit. Encore là, les policiers (ils étaient 8 à un moment donné...) remettaient en question les montants approximatifs qu'on avait écrit sur la valeur des objets volés, qui étaient pourtant très proches de la réalité. Finalement, Julie a pu revenir à l'hôtel avec le manager, mais celui-ci nous a expliqué qu'il ne pouvait pas nous donner une copie des documents, autant celui en anglais qu'en vietnamien, car le policier devait passer à l'hôtel dans la soirée pour y apposer le tampon officiel !!! 

Quand nous nous sommes retrouvés les deux dans la chambre, nous avons réalisé que nous n'aurions probablement jamais dû nous adresser à la police de ce pays, car nous avions l'impression que toute une magouille était en train de s'organiser et qu'on allait surement nous demander de l'argent pour obtenir les papiers. En plus, Julie était de plus en plus inquiète du document en vietnamien qu'elle avait signé, n'étant pas certaine de ce qui y était inscrit. Elle avait bien refusé d'en signer un autre qu'on lui avait présenté, car il ne lui était pas traduit, mais celui-là elle n'avait pas vraiment eu le choix. On commençait à ne plus trop se sentir en sécurité dans ce pays, alors nous avons décidé de préparer tout nos sacs et de quitter la ville le plus tôt possible le lendemain matin. Nous n'avions pas encore décidé si nous allions simplement ailleurs au Viêtnam ou dans un autre pays. Finalement dans la soirée, un membre du personnel de l'hôtel est venu nous apporter la copie en vietnamien, que le policier venait de tamponer sans demander à nous voir, mais aucune nouvelle de la version en anglais. Il nous a également demandé à quelle heure on pensait partir le lendemain car le manager voulait nous parler. Une fois les enfants couché, nous avons passé un moment de la soirée à essayer de déchiffrer ce qui était écrit à l'aide de google traduction. Bien sûr ce n'était vraiment pas clair, mais finalement ça nous a permis d'avoir une idée générale du contenu et selon Julie, cela semblait quand même correspondre à ce qu'elle avait écrit. Par contre on ne comprenait pas pourquoi ils nous remettaient cette copie et non celle en anglais.

Finalement, après une deuxième nuit courte, nous n'avions plus envie de poursuivre notre voyage dans ce pays, avec toujours la désagréable impression qu'il pourrait nous arriver quelque chose de désagréable, surtout avec les enfants. Une fois levé à 7h, nous avons lu que plus au sud du pays, là ou nous pensions allés, on annonçait une semaine de pluie. Nous avons donc décidé que nous allions monter dans le premier taxi, direction l'aéroport et que nous achèterions nos billets pour Bangkok une fois rendu. À 7h30 nous avons quitté l'hôtel, sans oublié de demander une confirmation que nos deux nuits étaient gratuites, embarqué dans un taxi Uber et à 8h15 nous étions à l'aéroport. Nous avons pu acheter des billets pour un vol pour Bangkok pour 12h15, ce qui était parfait pour nous.

Et voilà, nous sommes maintenant en Thailande dans ce pays que l'on connait bien, fatigué mais soulagé de ne plus avoir à se soucier si on va être victime d'une arnaque ou non. Cela n'aurait peut-être pas été le cas, on ne le saura jamais, mais on ne le sentait pas et on c'est toujours dit qu'on essayerait d'écouter notre instinct pendant le voyage, c'est ce que l'on a fait. Nous sommes quand même tristes de finir ainsi la visite de ce pays, car il y aurait tant de belles choses à découvrir encore et en dehors de notre mésaventure, nous avons beaucoup aimé ce que nous avons vu et fait.

 

Img 9134

Sayönara Japon - les tops et les flops

Alors voici notre récap d'un mois dans ce merveilleux pays qui nous a totalement conquis. Avant d'arriver, nous avions hâte de découvrir le Japon, mais sans trop savoir à quoi nous attendre. Nous avions aussi quelques appréhensions par rapport à la langue, aux moyens de transports et on s'imaginait un peu perdu dans les métros et les gares. Nous avions aussi lu que peu de japonais parlaient ou comprenaient l'anglais. Bref, plusieurs interrogations nous habitaient au moment de mettre les pieds en terre japonaise. Et bien, on peut vous dire qu'elles se sont bien vite dissipées après deux journées passée à Tokyo. Nous avons été frappé par le calme et la sérénité qui règnent autant dans les villes que dans les campagnes. Après deux ou trois utilisations des transports en commun il est facile de comprendre le système de métros et de trains et finalement il y a toujours une indication en anglais. La ponctualité et la fréquence de ceux-ci est impressionnante et rend tout déplacement, même éloigné, relativement accessible et simple.

Au niveau de la nourriture, il y en a pour tous les goûts. Il est facile de bien manger au Japon sans que cela coûte cher. La diversité et l'abondance des plats préparés dans certaines épiceries ou centre commercial est impressionnantes et il est difficile de faire des choix, tellement on a envie de goûter à tout. Comme nous logions en Airbnb et que nous disposions d'appartements, nous mangions le plus fréquemment dans ceux-ci. Soit que nous nous cuisinions quelque chose acheté à l'épicerie, soit nous nous réchauffions des plats préparés.

Au niveau de l'hébergement, comme nous l'avons mentionné, notre choix s'est à chaque fois arrêté sur Airbnb et nous avons apprécié presque toutes nos expériences, à l'exception d'une seule qui était moyenne. Airbnb n'est pas encore totalement accepté dans la société japonaise, mais de plus en plus pratiqué. Nos hôtes nous demandaient la plupart du temps la plus grande discrétion, car plusieurs immeubles n'acceptent pas ce genre de services. Cependant, quand on compare avec le prix des hôtels, la différence est telle qu'il est difficile de faire autrement. En plus des économies importantes réalisées, on dispose d'espaces beaucoup plus grands, ce qui est vraiment appréciable quand on voyage en famille. Il faut juste bien lire les annonces et les commentaires des autres voyageurs et en principe on ne se trompe pas. Nous avons développé maintenant notre petite expertise à ce niveau ;)

Finalement, nous pouvons dire que le Japon est un pays idéal pour voyager en famille, tant il y a de choses à découvrir qui peut intéresser chacun. Il y a énormément d'activités pour les enfants de tout âge et celles-ci sont pour la plupart vraiment pas cher. D'ailleurs les enfants en dessous de 6 ans ne paie rien, que ce soit au niveau des transports, des visites ou des activités. Pour les plus vieux jusqu'à 12 ans c'est souvent 50% du prix d'un adulte. 

 

Voici donc brièvement le récapitulatif de notre itinéraire :

Septembre 2017 :

Du 18 au 23 : Tokyo : nous avons logé dans le quartier Asakusa (airbnb), calme, bien situé pour les déplacements, proche de tout ce que l'on peut avoir besoin.

Du 23 au 30 : Kyoto - Yamashina : nous étions dans une petite maison (airbnb) à Yamashina, qui est seulement à 5 minutes en train de la gare de Kyoto. De la nous avons fait plusieurs excursions d'une journée comme à Nara (1 heure de train), Osaka (30 minutes), Arashiyama (30 minutes), Inari et Kyoto.

Du 30 au 02 octobre : Osaka (airbnb). Depuis là, nous nous sommes rendus à Iga, ville du musée du Ninja (2h30 de trains).

Octobre 2017 :

Du 02 au 06 octobre : Hiroshima (airbnb). Nous avons visité le site du mémorial de la Paix, un musée pour les enfants (gratuit) et nous avons fait une excursion d'une journée sur l'île de Miyajima.

Du 06 au 07 octobre : Fukuoka (airbnb). Nous sommes allés dans cette ville juste pour prendre notre avion pour Okinawa

Du 07 au 14 octobre : L'île d'Okinawa (airbnb). Nos "vacances' plages

Lire la suite

Img 9393

Okinawa - la petite Hawaï

Pour nous rendre sur l'Île d'Okinawa, qui est parfois appelée la petite Hawaï, nous avons prit un vol interne d'environ 1h30 depuis la ville de Fukuoka. Nous avions rejoint cette dernière en train depuis Hiroshima. Comme nous n'avions aucun intérêt à visiter cette ville, nous y sommes restés qu'une nuit. Par contre, même avec un très court séjour, elle nous a fait vivre quand même une petite aventure, inévitable probablement dans ce genre de voyage. En effet, à peine débarqué du train, nous avons prit un taxi comme il pleuvait et montré l'adresse en japonais au chauffeur, que notre hôte airbnb nous avait envoyé par courriel. Hélas, cette dernière avait fait une petite erreur et on s'est fait déposer à l'opposé de notre destination, avec tout nos bagagges, sous la pluie. Après nous en être rendu compte et quelques démarches, avec l'aide d'un brave monsieur venu nous aidé, nous sommes arrivés à bond port. Un petit désagrément d'une heure, qui prend vite de l'ampleur quand on le vit "live", surtout avec les enfants, car on prendrait cela plus relax si on n'était que les deux. Ils ont quand même été tranquille, voyant qu'on stressait, mais Loic nous a tout de même demandé si on était foutu... :). Voilà pour la petite anecdote sur Fukuoka, qui ne nous laissera pas d'autres souvenirs. Le lendemain, nous étions prêts pour notre prochaine étape, qui devait être un peu notre semaine de vacances au Japon : Okinawa. 

Le vol s'est bien déroulé et nous avons rapidement prit possession de notre voiture de location pour nous rendre à notre nouvel appartement.

Img 9422

Lire la suite

Img 9294

d'Osaka à Hiroshima - improvisation et belles surprises

Deux jours avant la fin de notre séjour à Kyoto, nous avons changé nos plans un peu à la dernière minute. En effet, nous avions 6 jours à planifier avant notre départ pour l'Ile d'Okinawa et initialement nous avions prévu de nous rendre sur la grande île de Shikoku, au sud de la péninsule, car nous avions lu qu'il s'agissait d'une région peu touristique, authentique, avec de belles possibilités de randonnées dans la nature. Par contre, cela nécessitait que nous changions presque à chaque jour de villes et villages et nous avons découvert que les transports en commun sont très limités dans le secteur. Comme nous sommes quand même assez chargés avec nos bagages, nous avons réalisé à contre cœur que cela serait trop exigeant. De plus, il n'y avait quasiment pas d'Airbnb dans la région et les hôtels sont beaucoup plus dispendieux. Après quelques délibérations, nous avons opté pour passer trois nuits à Osaka (une grosse ville qui ne nous attirait pas forcément, mais qui offrait quelques activités intéréssantes) et trois autres à Hiroshima. Pour cette dernière, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre. Nous nous étions fait une image d'une ville au lourd passé et dont l'énergie serait peut-être pesante. Et bien pas du tout ! Ce fut un ravissement de découvrir que c'était tout le contraire. Quant à Osaka, comme nous n'étions pas vraiment embalé par la ville et notre hébergement une fois arrivé, nous avons décidé d'annuler notre dernière nuit et nous avons finalement ajouté une quatrième journées à Hiroshima, ce que nous n'avons vraiment pas regretté. Alors voici un petit compte rendu d'une semaine de voyage dans ces deux villes et leurs alentours.

Lire la suite

Img 8919

Kyoto - à chaque jour ses découvertes (2ème partie)

Voici donc la suite de notre précédent billet. Tant de choses nous ont conquises à Kyoto et ses environs qu'il nous fallait plus d'un article pour en faire le tour. Nous avons vraiment apprécié le rythme que nous nous sommes donnés pendant cette semaine. Nous n'avons pas couru après tout ce qu'il y avait à voir, mais nous avons planifié en général une activité par jour, ce qui nous convient bien. Ainsi le matin, après le petit déjeuner, nous faisons une période d'école d'environ 1h - 1h15 avec les garçons. Sauf quand on est en déplacement et que nous devons quitter notre logement. Puis, vers 10h - 10h30 nous partons pour la randonnée que nous avons prévue. Nous revenons souvent en fin d'après-midi et c'est déjà la petite routine du soir qui prend place. Ainsi est rythmé notre quotidien actuellement et on aime ça. Une fois les enfants couchés, c'est souvent le temps pour nous de planifier la journée du lendemain, la visite de prévue, comment s'y rendre, etc. ou alors, nos prochains jours dans d'autres villes en organisant les hébergements et les transports. Puis il y a la rédaction du blog qui nous permet de replonger dans les bons moments que nous vivons et nous permet d'intégrer tout cela, avec la Joie de vous le partager.

 

Lire la suite

Img 9028

Kyoto - à chaque jour ses découvertes (1ère partie)

Nous avons quitté samedi 23 septembre au matin notre appartement de Tokyo, pour nous rendre à notre nouvelle destination : Kyoto.  Pour rejoindre la gare avec tout nos bagages, nous avons opté pour notre première expérience en Taxi Uber. Il faut avouer que ce fut très efficace avec l'application et nous avons apprécié ce service. Un trajet d'un peu plus de deux heures avec le train rapide Shinkansen sépare les deux villes. Whoua... quel confort dans ce train ! On était presque déçu d'arriver si tôt. On se serait vu faire un voyage de 12h sans problème. 

L'image qui nous vient souvent quand on évoque la ville de Kyoto, en dehors du traité du même nom dont les engagements prennent le bord..., c'est le magnifique Pavillon d'Or, qui est un des temples bouddhistes les plus visités de Kyoto. Cependant, les environs de la ville proposent une panoplie de sites étonnant, facilement accessible par trains ou bus, qui justifient que l'on y consacre plusieurs jours. Pour notre part, nous avons choisi d'y séjourner pendant une semaine, ce qui amenait également un peu de stabilité au niveau de l'hébergement pour toute la famille. Nous avons donc loué une petite maison à Yamashina (petite ville à 5 minutes en train de Kyoto) par l'intermédiaire d'Airbnb et celle-ci fut notre pied-à-terre pour toute cette période. Nous avons particulièrement apprécié le fait qu'elle était dans un quartier paisible et aménagée dans un style japonais plus traditionnel.

Lire la suite

Img 8576

5 jours à Tokyo

Nous voici donc enfin dans l'Empire du soleil levant... Celui des Shoguns et Samouraïs de notre enfance et des Ninjas pour celle des enfants ;).  Nous avions vraiment hâte de nous retrouver au Japon, après tout ce que nous avions lu sur le sujet, ou discuté avec d'autres voyageurs. Depuis plusieurs mois, nous avions laissé courir notre imagination, en essayant d'appréhender ce à quoi pouvait ressembler la vie dans ce pays, ce que nous allions y faire et surtout comment nous allions nous adapter à ses grandes villes. On est loin des petits villages d'Irlande et on s'attendait à vivre un vrai choc culturel, mais dans le bon sens du terme, car du dépaysement c'est ce qu'on veut dans ce genre de voyage ;) Des lieux dans lesquels on perd un peu nos repères et qui nous invitent à nous re-questionner sur nos valeurs, notre style de vie. 

Img 8689

Au moment d'écrire ces lignes, cela fait déjà une semaine que nous avons plongé dans la vie japonaise, pour notre plus grande joie. Comme nous l'avions déjà écrit sur FB, nous adorons ce pays, ce mélange incomparable de modernité et de traditions qui se côtoient est fascinant. Nous sommes conscients que nous avons une perspective de touristes, mais de notre point de vue après quelques jours, nous sommes surpris de la facilité à voyager dans ce pays et ébloui par tout ce qu'il y a à découvrir. Au niveau des transports tout est réglé au quart de tour, la fréquence et la ponctualité des trains et des métros est vraiment impressionnante. Au niveau de la nourriture, c'est l'embarras du choix et pour tous les budgets. D'innombrables restaurants, autant d'étales d'alimentations ou de petites épiceries dans lesquels il est possible d'acheter des plats préparés. On ne risque pas de mourir de faim au Japon et en plus c'est délicieux. Des fois, il nous arrive d'acheter quelque chose à manger sans trop savoir ce que cela va être et finalement c'est toujours une agréable surprise. Quant au peuple japonais, toutes les personnes que nous avons côtoyées jusqu'à présent sont vraiment bienveillantes, souriantes et toujours prêtes à nous aider quand nous avons l'air un peu perdu... Ils nous arrivent même fréquemment que les gens se lèvent dans les métros ou les trains pour laisser s'asseoir Julie et les enfants, quand il y a beaucoup de monde. 

Alors vous l'aurez compris, nous vivons un vrai coup de cœur pour ce pays et nous avons hâte de vous présenter dans les prochains billets,  la petite partie que nous découvrons un peu chaque jour.

 

Lire la suite

Treffle

Slán agat Irlande - les tops et les flops

Voici une petite récap de notre voyage de 10 jours en Irlande, qui a été une très belle destination pour débuter notre aventure et trouver nos marques. Nous avons presque regretté de n'avoir pas  prévu quelques jours de plus, car il y aurait eu encore bien des choses à faire et à voir dans ce beau pays, dont les paysages et la nature nous ont enchanté. Alors ce n'est sûrement qu'un au revoir...

Nous avions également prévu 1 journée et demie à Londres, en attendant notre départ pour le Japon et finalement nous ne sommes presque pas sorti de notre hôtel. Celui-ci était collé à l'aéroport d'Heathrow, pour faciliter notre départ de bonne heure dimanche 17 septembre. Nous avions besoin tous de nous reposer un peu et ces journées off ont fait du bien à toute la famille. On en a profité pour faire un peu plus d'école et planifier le voyage au Japon. Nous n'avons pas de regret, car c'est une ville que nous avions déjà visité il y a quelques années.

Septembre 2017 :

Du 05 au 07 : Ethy (airbnb) - avec les excursions : Russborough - Glendalough

Du 07 au 08 : Cork (hotel qui n'est pas nécessaire de se rappeler) - avec visite de la ville de Kinsale

Du 08 au 10 : Killarney (3 Lakes Hostel - genre Auberge de Jeunesse) - une partie du Ring of Kerry

Du 10 au 13 : Ennis (airbnb) - avec visites de Limerick - Galway et du Cliffs of Moher

Du 13 au 15 : Dublin (Avalon House - Auberge de Jeunesse)

Du 15 au 17 : Londres (Premier Inn Heathrow Airport)

Lire la suite

Dublin 9

Dublin - festive et charmante

Pour conclure notre voyage en Irlande nous avions prévu de nous rendre à Dublin, puisque nous nous y étions pas arrêtés à notre arrivée en filant directement à la campagne. Nous avons ainsi profité de visiter la capitale du pays pendant les deux jours qu'il nous restait.

Au cours de la semaine nous avions eu une belle surprise en apprenant qu’un de nos amis du Québec, qui se trouvait en Europe, avait adapté un peu son itinéraire pour nous rejoindre et passer du temps en notre compagnie, tout en découvrant cette belle ville.

Dublin2

Lire la suite

Img 8352

L'instant présent...

Pendant que nous longions les quais au bord de mer de la ville de Galway, nous sommes arrivés "par hasard" à un charmant petit parc qui nous a tout de suite interpellé... Les garçons s'y sont précipités et nous les avons suivi. L'atmosphère y était paisible et étrangement nos deux aventuriers ne se sont pas mis à courir partout, mais ont plutôt prit le temps de regarder les différentes stèles qui s'y trouvaient. Loïc le premier s'est dirigé vers l'une d'elle et nous a nommé spontanément que c'était la sienne, que c'était "son guide" (nous ne savons pas ou il a été cherché cela, mais c'était touchant de le voir nous parler comme ça).  Il a ainsi initié une petite activité dans laquelle nous avons chacun notre tour choisi la gravure et la phrase qui nous inspiraient. Un moment de partage spontané en famille qui restera gravé dans nos cœurs. De quoi nous accompagner pour le reste de l'aventure...

Img 8331

Lire la suite

Img 8217

Terre et Mer

Suite à notre mauvaise expérience d'hébergement dans la ville de Cork, nous n'avions plus vraiment envie de nous attarder dans cette ville. Après un petit déjeuner rapide dans la chambre de notre hôtel de dépannage, nous avons reprit la route pour rejoindre la petite ville portuaire de Kinsale. Première étape d'un "road trip" qui allait nous amener à découvrir les Terres d'Irlandes aux campagnes verdoyantes, aux collines arides et parfois austères et les bords de mer aux falaises escarpées. Nous avons donc parcouru la région des villes de Killarney, Limerick, Ennis, Galway et une partie du Ring of Kerry. Sans oublier bien-sûr un de nos coup de coeur, les falaises de Moher..

Lire la suite

Img 7916

Un voyage n'est pas un long fleuve tranquille...

Nous vous avions laissé sur une image assez idylilque du début de notre aventure et en effet nos deux premiers jours ne pouvaient mieux s'être déroulés. Nous avons été accueilli comme des princes chez nos hotes airbnb et nos premières visites nous ont enchantées. Mais ceux qui ont l'habitude de voyager savent qu'en général cela ne dure pas pendant toute l'aventure. Ainsi nous avons connu hier (le 07 septembre), nos premiers moments un peu plus pénibles. La journée avait pourtant bien commencé, avec une belle visite de la ville de Kilkenny, mais par la suite c'est une accumulation de contrariétés qui s'en est suivi. Nous vous épargnerons les détails, mais en résumé : plus de données sur la carte SIM donc obligé de naviguer à l'ancienne.. Arrivé dans la ville de Cork, appartement airbnb en désordre total, sale avec une odeur désagréable, donc impossible de rester là avec les enfants. Quelques photos plus tard pour justifier notre annulation et se faire rembourser, on rembarque la petite famille dans l'auto à 19h, mission se trouver un toit pour la nuit. Tous les B&B dans les environs sont pleins, donc on se rabat sur un hotel un peu défraichi mais propre, juste pour la nuit. Une fois les enfants couchés, on se met à chercher sur airbnb d'autres logements pour les prochaines nuits, mais cette fois c'est le site qui refuse toutes nos cartes de crédits ?. Finalement on attendra le lendemain matin, après une courte nuit, pour arriver à réserver une auberge de Jeunesse pour les deux prochains jours. Pour la petite histoire le propriétaire a refusé de nous rembourser, mais avec les photos c'est airbnb qui nous a remboursé la totalité du montant.

Alors, voilà, on peut dire que maintenant l'aventure est vraiment débutée, avec une vision un peu plus proche de la réalité de ce que peut-être le quotidien dans ce type de voyage. Les joies de découvrir chaque jour de nouveaux endroits plus beau les uns que les autres, mais aussi les petits désagréments qui parfois nous ramènent un peu sur terre, nous découragent pendant quelques instants, mais qui finissent par devenir des anecdotes une fois surmontés.

Mais maintenant, revenons plutôt sur les beaux moments que nous avons eu à découvrir le site de Glendalough.

Lire la suite

Img 7909 2

Arrivée en Irlande - Russborough

C'est donc par la découverte de l'Irlande que nous avons choisi de débuter notre Tour du Monde. Une Terre qui nous a toujours attirée et intriguée par la beauté de ses paysages, son histoires et ses légendes. Mais avant de pouvoir y poser le pied, l'aventure aérienne a été un peu moins "romanesque", que le pays que nous allons parcourir ces prochains jours.

Par soucis d'économies et pour arriver deux jours plus tôt, nous avions choisi de prendre un vol avec la compagnie WestJet (pour ne pas la nommer) qui comprenait deux escales, une à Toronto et une à St-John à Terre-Neuve. On nous avait dit que pour cette dernière nous n'aurions pas à sortir de l'avion, ce qui ne fut pas le cas finalement...Et hop au moment ou les enfants s'étaient (enfin) endormi, il a fallut les réveiller pour les sortir une petite heure de l'avion. Les images parlent d'elles-mêmes.. : 

Photo st john 1                  Photo avion  

 

  Et une fois arrivé à destination.. c'est les parents qui en ont arraché le lendemain... car y en a deux qui avaient retrouvé la forme...   Photo aeroport

 

Bon une fois passé les douanes et quelques petites aventures devant les escalateurs... Il était temps d'aller prendre possession de notre voiture de location et acheter une carte SIM pour l'IPhone. Cela a prit quelques minutes et après avoir réglé les histoires d'assurances (jamais une partie de plaisir), nous étions prêt à nous lancer sur les (petites et étroites) routes irlandaises et la très attendue conduite à gauche. IIIICHHHH...Après une nuit d'insomnie et les deux passagers à l'arrière qui étaient sur un "high", c'était assez surréaliste... Donc après consignes et "menaces" d'usages avant de démarrer, pour avoir le silence requis pour entendre la douce voix de SIRI sur google map, nous nous sommes lancés dans le traffic. Ma seule mission était de toujours rouler à gauche et prendre les giratoires du bon côté et Julie s'occupait de la direction avec SIRI. Après 2 ou 3 sorties ratées, de petits détours et plusieurs "Hiiiii t'es trop à gauche..." "attention le muret...", (c'est vrai qu'au début on a tendance à trop compenser et les distances sont en réglages), nous avons réussi à sortir de l'agglomération de Dublin, pour nous rendre dans la campagne irlandaise et notre première destination : Russborough, site que nous avions prévu de visiter avant de nous rendre à notre Airbnb. 

Lire la suite

Image 8

Bali - Lombok

Voyage du 25 novembre au 23 décembre 2017